• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr

Electrolux

26.10.2012

Lié au Code de Conduite d’Electrolux, l’ACM reprend toutes les Normes fondamentales du travail de l’OIT dont la Convention 87 sur la liberté d’association et la Convention 98 sur le droit de négocier collectivement.

La mise en œuvre et le respect de l’ACM seront débattus une fois par an entre les représentants des salariés et le Conseil d’Administration d’Electrolux en Suède. De plus, des représentants des Confédérations suédoises LO et PTK participeront aux réunions du Comité qui a la tâche de vérifier le respect de l’ACM et du code de conduite de l’entreprise.

En marge de l’ACM, les parties ont décidé de passer un accord séparé par lequel l’entreprise s’engage à ne pas organiser ou financer de syndicats maison ou « jaune », à ne pas mettre en place ou soutenir des activités antisyndicales ni d’adopter toute initiative susceptible de décourager les travailleurs de former des syndicats authentiques.

S’exprimant au nom d’IFMetall, Erik Andersson a déclaré que son syndicat était particulièrement heureux de cet accord séparé qui constitue un important complément à l’ACM. Il a ajouté : « avec cet ACM et l’accord séparé, nous allons renforcer la présence syndicale dans l’ensemble des usines d’Electrolux de par le monde. Maintenant nous allons nous atteler à construire des réseaux syndicaux. »

L’ACM ELECTROLUX CONCRETEMENT :

Accord signé le 13 décembre 2011

Syndicat concerné dans le pays d’origine : IF Metall, Suède