• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
En Corée, la Police mène un raid contre les bureaux du KMWU.

En Corée, la Police mène un raid contre les bureaux du KMWU.

La police saisit des ordinateurs, du matériel et des documents dans les bureaux du KMWU.

La police saisit des ordinateurs, du matériel et des documents dans les bureaux du KMWU.

En Corée, la Police mène un raid contre les bureaux du KMWU. La police saisit des ordinateurs, du matériel et des documents dans les bureaux du KMWU.

IndustriALL condamne la répression des syndicats coréens

23.11.2015

IndustriALL Global Union a écrit à la Présidente de la Corée pour condamner les nombreux raids de la police sur des locaux syndicaux au cours du week-end.

Plus de 2.000 policiers ont, selon nos informations, été employés pour perquisitionner huit bâtiments syndicaux y compris le siège et les bureaux de Séoul de l’affilié d’IndustriALL le KMWU (Syndicat coréen des Métallurgistes).

Au cours de ces raids menés le 21 novembre, des policiers munis de mandats ont saisi dans ces locaux syndicaux des ordinateurs, du matériel et des documents internes.

La police a également mené des opérations dans les locaux de la Confédération coréenne des Syndicats ainsi que de certains de ses affiliés et arrêté des syndicalistes.

Ces raids interviennent à peine une semaine après que des milliers de coréens sont descendus dans les rues pour protester contre l’intention du gouvernement de modifier la législation du travail en vue de rendre plus facile pour les puissants conglomérats que compte le pays de licencier des travailleurs et de réduire les salaires.

La population a également manifesté contre l’intention du gouvernement de remplacer tous les actuels manuels d’histoire indépendants des écoles par des textes publiés par le gouvernement. La Présidente Park Geun-hye est la fille du dictateur militaire qui a dirigé la Corée entre 1961 et 1979 et beaucoup voient dans sa politique une tentative de réécrire le passé, sous le règne de son père.

Dans le même temps, la répression syndicale en Corée s’intensifie et plusieurs syndicalistes ont été arrêtés ces dernières semaines. Les autorités coréennes ont pour habitude de fermer les yeux sur les violations des droits syndicaux et de la personne, pour se ranger aux côtés des énormes conglomérats industriel, ou chaebols, qui dominent le pays.

Les affiliés du KMWU qui représentent les travailleurs sous-traitants sur les chantiers navals du plus grand opérateur mondial Hyundai Heavy Industries (HHI) étaient à Genève la semaine dernière pour tirer la sonnette d’alarme à propos du nombre de décès sur les chantiers navals de Hyundai en Corée.

Alors même que les tribunaux ont jugé HHI coupable de pratiques de travail déloyales, le gouvernement a fermé les yeux sur les abus de l’entreprise.

Jyrki Raina, Secrétaire général d’IndustriALL a déclaré :

Les raids menés par la police à l’encontre des syndicats sont injustes et totalement anti-démocratiques. La Présidente Park est en train de faire régresser la Corée vers son passé dictatorial. Mettre les syndicats sous l’éteignoir ne va faire qu’alimenter la défiance du public et la frustration des travailleurs. Nous rendons hommage à nos affiliés coréens pour leur résistance face aux réformes régressives prévues pour la législation du travail et nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour les assister dans cette lutte importante.