• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
Le président d’IndustriALL pour le secteur, Rainer Wimmer (au milieu), a dirigé les débats à la réunion sur les ascenseurs et les escaliers roulants, tenue à Vienne, en 2014

Le président d’IndustriALL pour le secteur, Rainer Wimmer (au milieu), a dirigé les débats à la réunion sur les ascenseurs et les escaliers roulants, tenue à Vienne, en 2014

IndustriALL affiliates in the lifts and escalators sector unanimously adopted the resolution on safety at the IndustriALL mechanical engineering conference in Bern, Switzerland in November, 2015

Le président d’IndustriALL pour le secteur, Rainer Wimmer (au milieu), a dirigé les débats à la réunion sur les ascenseurs et les escaliers roulants, tenue à Vienne, en 2014

IndustriALL défie les principales entreprises d’installation et d’entretien des ascenseurs et des escaliers roulants sur la sécurité

21.07.2016

IndustriALL met au défi quatre des plus grandes entreprises mondiales d’installation et d’entretien des ascenseurs et des escaliers roulants en réclamant le renforcement de la sécurité dans le secteur. 

Dans une lettre à leur attention, IndustriALL a fourni à ThyssenKrupp, Otis, Schindler et Kone une liste détaillée d’objectifs à atteindre pour renforcer la sécurité en matière d’installation et d’entretien des ascenseurs et des escaliers roulants, et offert de discuter ensemble sur la manière d’atteindre ces buts.

Adoptée par les représentants des affiliés d’IndustriALL pour le secteur à la Conférence sur l’ingénierie mécanique, qui s’est tenue l’année dernière à Berne, la résolution incluant les demandes a été élaborée et est maintenant publiée. Dans cette résolution, intitulée ‘Work and Technical Security in the Lifts and Escalators Sector (travail et sécurité technique dans le secteur des ascenseurs et des escaliers roulants)’, les syndicats demandent instamment aux employeurs du secteur de collaborer avec eux pour garantir la sécurité des travailleurs, des techniciens et des clients.

Rainer Wimmer, président d’IndustriALL pour le secteur du génie mécanique et président de l’affilié autrichien PRO-GE, a déclaré:

« La sécurité tant des techniciens et des installateurs des ascenseurs et des escaliers roulants, que des utilisateurs et des clients, doit être – cela va sans dire – au premier rang des priorités. Nous devons tout faire pour éviter les accidents et les décès au sein du secteur. C’est pourquoi nous demandons instamment aux employeurs d’adopter une approche commune. Entre autres choses, nous demandons, qu’à l’avenir, seuls les entreprises et les techniciens certifiés et agréés soient autorisés à installer et à effectuer l’entretien des ascenseurs et des escaliers roulants. De même, seuls les spécialistes au bénéfice d’une formation professionnelle doivent être embauchés en qualité de techniciens. La sous-traitance des entreprises ne disposant pas de l’expertise et qui, en guise de contrepartie, emploient des travailleurs non-qualifiés sous contrat doit cesser. »

La résolution comprend huit demandes fondamentales formulées par les syndicats d’IndustriALL actifs dans le secteur:

1. L’installation et l’entretien doivent être réalisés par des entreprises agréées respectant la réglementation en vigueur dans le secteur (comme la Directive ascenseur)

2. Les travailleurs doivent posséder les qualifications et les licences requises pour effectuer les installations et l’entretien. Ils doivent être employés par des entreprises contractantes agréées, et le travail en free-lance et en sous-traitance doit être minimisé. En outre, les entreprises doivent rendre compte aux autorités du respect de ces exigences.

3. Les entreprises agréées doivent communiquer périodiquement la liste des employés aux autorités de contrôle.

4. Il est essentiel que la transparence et l’accès à l’information en matière de respect des exigences de sécurité et de niveau de service par les entreprises agréées soient garantis. Nous devons favoriser la mise en place d’outils et de systèmes permettant d’assurer l’accès de l’ensemble des parties prenantes et des clients louant les services à ces informations.

5. Etudier les moyens de limiter et de réduire au minimum le recours à la sous-traitance de travailleurs en free-lance ou d’entreprises non-agréées au sein du secteur.

6. Les entreprises agréées doivent signer une assurance responsabilité et attester que celle-ci couvre les entreprises de sous-traitance mandatées pour l’installation et l’entretien, y compris leurs travailleurs.

7. Recommander le recrutement de délégués à la sécurité régionaux et demander l’application de procédures spéciales  pour les activités dangereuses effectuées au sein du secteur.

8. Réclamer le retrait des autorisations pour les entreprises qui connaissent des défaillances graves et répétés.

La coopération entre la direction et les travailleurs dans le secteur des ascenseurs et des escaliers roulants est fondamentale pour atteindre ces objectifs. La direction a besoin de l’expertise de ses employés, tandis que ces derniers et les clients ont besoin de voir que l’engagement de la direction ne reste pas un vœu pieux.

La résolution a évolué par rapport à la réunion de 2014, en Autriche, durant laquelle IndustriALL a énoncé les demandes dans sa Déclaration de Vienne.

Matthias Hartwich, Directeur responsable du secteur à IndustriALL, a indiqué:

« Nous avons fait plus que discuter et adopter une nouvelle résolution. Nous sommes parvenus à établir une discussion approfondie entre les représentants syndicaux et les comités d’entreprise du monde entier sur l’avenir de l’ensemble du secteur des ascenseurs et des escaliers roulants. Nous savons ce que nous voulons et ce dont nous avons besoin. Nous sommes très heureux d’avoir un groupe actif ayant réussi à créer, au fil des ans, ces relations de travail. Il s’agit maintenant pour les entreprises d’accepter notre offre et d’entamer un dialogue social, pour profiter vraiment du savoir et du dévouement de leurs employés et de leurs syndicats. J’espère qu’elles saisiront cette occasion unique ».