• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

IndustriALL et Esprit s’engagent à collaborer pour améliorer les droits des travailleurs

06.08.2018

IndustriALL Global Union a signé un accord-cadre mondial avec la multinationale de la mode, Esprit, qui s’engage à respecter, protéger et promouvoir les droits humains des travailleurs et travailleuses au sein de sa chaîne d’approvisionnement.

Cet accord couvre 525.000 travailleurs et travailleuses auprès de 1.100 fournisseurs qui produisent des vêtements pour Esprit dans 27 pays.

Dans le cadre de cet accord avec IndustriALL, Esprit entérine le rôle crucial que la liberté syndicale et la négociation collective jouent pour répondre aux aspirations des travailleurs et développer des relations sociales efficaces. Par le biais de cet accord, IndustriALL et Esprit vont collaborer pour mettre sur pied des mécanismes qui facilitent pour les syndicats locaux la négociation de conventions collectives détaillées avec tous les fournisseurs au niveau national ou local.

En vertu de l’accord, IndustriALL et Esprit vont collaborer pour s’assurer que les normes fondamentales de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) soient appliquées par ses partenaires, sous-traitants et fournisseurs principaux, dont la Déclaration de l’OIT relative aux principes et droits fondamentaux au travail de 1998 ainsi que de nombreuses autres Conventions de l’OIT et normes reconnues au plan international.

En conjonction avec IndustriALL, Esprit s’engage à :

  • élaborer des mécanismes qui impliquent les syndicats affiliés à IndustriALL et les salariés d’Esprit au niveau national pour faire avancer l’application de l’accord
  • élaborer une stratégie pour créer un environnement propice pour la liberté syndicale et la négociation collective
  • concevoir et mettre en œuvre des mécanismes de règlement des litiges pour assurer aux travailleurs et travailleuses la possibilité d’obtenir réparation
  • mettre en œuvre un programme de formation pour les travailleurs et les directions des usines, ainsi qu’à destination des fournisseurs, pour créer un environnement propice pour la liberté syndicale et la construction d’un dialogue interne durable au sein des usines
  • élaborer conjointement une méthodologie permettant d’évaluer périodiquement l’impact des pratiques d’achat sur les travailleurs et travailleuses de la chaîne d’approvisionnement
  • agir en tant moteur de la liberté syndicale par le biais d’une exigence auprès de ses fournisseurs qu’ils adoptent une approche positive, ouverte et collaborative par rapport aux activités des syndicats.

Le Secrétaire général d’IndustriALL, Valter Sanches, indique :

Il s’agit d’un grand pas en avant pour Esprit et pour un demi-million de personnes qui sont occupées au sein de sa chaîne mondiale d’approvisionnement. Esprit entérine le fait que la meilleure manière de répondre aux aspirations des travailleurs et travailleuses de la confection et du textile est de créer un environnement où existe la faculté de rejoindre librement un syndicat et de négocier collectivement, tout en étant protégés par les normes internationales du travail les plus élevées. Nous nous réjouissons de pouvoir à l’avenir travailler avec nos affiliés et utiliser cet accord mondial pour permettre d’améliorer les droits des travailleurs.

Esprit est enthousiaste par rapport à cette collaboration. Le Code de Conduite d’Esprit à l’intention de ses fournisseurs a toujours compris la liberté syndicale. Cet accord nous donne de nouveaux outils pour tenir cet engagement de manière significative,

indique Lary Brown, Vice-président d’Esprit en charge du respect des normes sociales et de la durabilité.

Esprit a déjà été le partenaire d’IndustriALL en tant que membre de l’Initiative ACT (Action, Collaboration, Transformation), qui vise à mettre en place un salaire vital dans les régions de production de l’habillement en mettant en œuvre la négociation collective sectorielle au sein de grand pays producteurs.

L’entreprise est également présente au Comité de Pilotage de l’Accord du Bangladesh sur les mesures de sécurité qui ont trait aux incendies et aux bâtiments, mis sur pied par IndustriALL et UNI Global Union pour améliorer la situation au sein des usines de confection après la catastrophe de Rana Plaza en 2013.

Esprit, dont le siège se situe en Allemagne et à Hong Kong vend des vêtements, des chaussures ainsi que des accessoires de mode et de maison dans 41 pays. L’ensemble de ces produits provient de fournisseurs dont la production est majoritairement située au Bangladesh et en Chine. Des productions significatives sont également issues de Turquie, du Vietnam, d’Inde et du Pakistan.