• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Travailleurs sidérurgistes en Iran manifestant contre les salaires impayés. Source: Our Iran

Iran: arrestation de 10 travailleurs après les manifestations sur les salaires impayés de 4 000 sidérurgistes

06.03.2018

IndustriALL Global Union réclame la libération immédiate des 10 sidérurgistes arrêtés après les manifestations qui ont lieu contre les salaires impayés des 4 000 travailleurs du groupe sidérurgique national iranien, Iranian National Steel Industrial Group, à Ahvaz. 

Les dix travailleurs auraient été arrêtés par la police à leur domicile dans la nuit du 1er au 2 mars dans le cadre de l’exécution des mandats d’arrêt délivrés par le bureau du procureur d’Ahvaz. Le motif de leur arrestation n’a pas été donné.

Les travailleurs de l’aciérie ont organisé une série de grèves et de manifestations depuis la fin du mois de janvier et n’ont pas été payés depuis trois mois.

Suite aux arrestations, des centaines de travailleurs ont défilé dans les rues d’Ahvaz le 3 mars, en exigeant la libération des travailleurs emprisonnés et le paiement des salaires au slogan de: « Nous avons besoin de pain, d’un traitement médical et de médicaments ».

Dans une lettre au Président iranien, Hassan Rouhani, le Secrétaire général d’IndustriALL, Valter Sanches, a déclaré:

« Nous vous demandons d’intervenir immédiatement pour garantir le versement des salaires impayés des 4 000 travailleurs de la compagnie Iranian National Steel Industrial Group à Ahvaz, d’assurer la libération des travailleurs et de protéger les droits fondamentaux des travailleurs, dont leurs droits à devenir membres du syndicat de leur choix et à mener des négociations collectives ».

En octobre 2017, la Banque nationale iranienne a vendu le complexe sidérurgique au magnat iranien, Abdolreza Mousavi, dans l’espoir de recouvrer ses créances. L’entreprise a été mal gérée et fonctionne actuellement à 10 pour cent de sa capacité réelle. Considérée en faillite, il lui est impossible d’acheter des matières premières.

L’Iran est le 14e plus important producteur d’acier au monde. Sa capacité de production sidérurgique a plus que triplé depuis 2007 pour atteindre 37 millions de tonnes par an et le gouvernement iranien a annoncé son intention d’accroître cette capacité à 55 millions de tonnes d’ici à 2025.

Durant la session plénière du Comité de l’acier de l’OCDE à Paris, le 5 Mars, le Directeur d’IndustriALL pour les métaux de base, Adam Lee, a averti que cette hausse de la production d’acier en Iran et au Moyen-Orient conjuguée avec le non-respect des droits fondamentaux du travail dans la région est profondément préoccupante, citant l’arrestation des dix sidérurgistes à Ahvaz.

« Nous exhortons le Comité de l’acier de l’OCDE à attirer l’attention des gouvernements du Moyen-Orient sur les questions préoccupantes de la surcapacité sidérurgique et de la violation des droits fondamentaux des travailleurs », a indiqué Lee.