• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Le Parlement européen vote à une écrasante majorité une Taxe sur les transactions financières

14.12.2012

Le Parlement européen a donné le feu vert à onze pays de l’UE pour l’instauration d’une taxe sur les transactions financières (TTF).

L’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, l’Espagne, l’Estonie, la France, la Grèce, l’Italie, le Portugal, la Slovaquie et la Slovénie ont annoncé leur intention d’introduire la taxe qui vise à faire prendre au secteur financier davantage de responsabilité pour la crise dont il est la cause et de décourager les modes de prise de risque qui ont précipité la crise.

Les onze pays représentent ensemble environ 90 pour cent du BIT de la zone euro et incluent 4 des 5 plus grandes économies de l’UE, à l’exception notable du Royaume-Uni.

Selon les estimations, la taxe devrait rapporter au moins 37 milliards d’euros qui pourraient servir non seulement à compenser le coût du renflouement des banques par les gouvernements, mais être affectés à des projets d’utilité sociale comme le financement du développement et des politiques visant à combattre le changement climatique. Rien qu’en Allemagne, la TTF rapportera environ 10 milliards d’euros par an.

Maintenant que le Parlement a donné son accord, un vote majoritaire au Conseil européen est nécessaire pour donner à la Commission européenne le feu vert afin que le projet de TTF devienne réalité.