• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Le rapport d’IndustriALL Global Union sur la durabilité sectorielle

02.07.2016

L’Accord de Paris, signé en décembre 2015 pour réduire les émissions mondiales de gaz à effet de serre et limiter les changements climatiques, aura des conséquences importantes sur les secteurs relevant d’IndustriALL. Aussi, les syndicats doivent examiner les politiques publiques au niveau national et élaborer des mesures pour veiller à ce que les travailleurs et les travailleuses bénéficient d’une transition juste.

Le Secrétariat d’IndustriALL a réalisé une analyse complète de chacun des secteurs qu’il représente. Le « rapport d’IndustriALL Global Union sur la durabilité sectorielle» a été distribué à tous les membres du Comité exécutif d’IndustriALL en tant que document d’orientation et adopté tel quel à sa dernière réunion.

« L’année 2015 nous a donné l’Accord de Paris sur les changements climatiques, et le Programme pour le développement durable à l’horizon 2030. En adoptant ces deux initiatives importantes, et d’innombrables autres initiatives plus modestes, le monde a indiqué son intention de changer en mettant en place une transition vers une façon durable de faire les choses. Néanmoins, si la transition est certaine, il appartient au mouvement syndical de garantir une transition juste » a déclaré Brian Kohler, directeur d’IndustriALL pour la santé, la sécurité et la durabilité.

Le concept de transition juste veut que les travailleurs, leurs familles, leurs communautés et leurs syndicats demeurent ensemble si l’emploi est touché par suite des mesures prises pour protéger les biens environnementaux communs. La question est foncièrement de savoir qui paie pour la transition vers la durabilité et qui en bénéficie. IndustriALL veut un avenir optimiste, c’est-à-dire un avenir qui soit attrayant pour les travailleurs actuels et futurs. Un avenir pessimiste n’est pas "juste" par définition ».

Une transition juste repose sur trois grands piliers, à savoir des politiques industrielles durables, des protections sociales solides et des politiques d’adaptation en matière d’emploi novatrices. La transition la plus juste possible sera toujours celle permettant de défendre les travailleurs et les travailleuses actuels dans les emplois qu’ils occupent, en revendiquant une transformation industrielle qui crée, développe ou maintien des emplois durables. Certains secteurs expérimenteront bientôt des changements radicaux et, si nous ne sommes pas disposés à lutter pour une transition juste pour ces travailleurs et ces travailleuses, il est quasi certain qu’ils feront face à une transition injuste.

Les questions de durabilité et du changement climatique ne sont pas une nouveauté pour IndustriALL. Ses prédécesseurs et affiliés ont ouvert la voie. IndustriALL a la responsabilité de poursuivre cette tradition. Aucun emploi ne peut subsister sur une planète morte, et aucun avenir n’est possible pour ceux qui s’efforcent d’être les derniers défenseurs de l’indéfendable. La durabilité, dans toutes ses dimensions, n’est plus une préférence. Elle est indispensable.

Cliquez ici pour lire le rapport complet