Jump to main content
IndustriALL logotype

Le syndicat allemand IG BCE obtient des garanties alors que Bayer s’apprête à sabrer dans l’emploi

13 December, 2018L’affilié allemand d’IndustriALL Global Union, IG BCE, a signé une déclaration commune avec Bayer en Allemagne, qui prévoit une protection contre le licenciement pour les travailleurs et travailleuses jusqu’à la fin de 2025. Le géant pharmaceutique s’apprête à supprimer 12.000 emplois dans le monde.

Bayer va également vendre sa division de pédicure Scholl, sa ligne de soins dermatologiques Coppertone, ainsi que sa division de produits vétérinaires.

"Nous avons fait en sorte que les salariés soient protégés contre les licenciements jusqu’à la fin de 2025. De plus, il y a des garanties pour la main d’œuvre des filiales mises en vente, alors que des engagements fermes en faveur d’investissements sur les sites allemands offrent des bases viables pour éviter des difficultés excessives pour les salariés de Bayer durant cette période d’incertitude,” a déclaré le Président d’IG BCE Michael Vassiliadis aux médias allemands.

Les pertes d’emploi vont affecter environ 10% de la main d’œuvre de l’entreprise et concernent un “nombre significatif” de salariés en Allemagne, qui y sont environ 31.000.

Cette annonce intervient après une chute de la valeur de l’action de Bayer de plus d’un tiers cette année, après la reprise de Monsanto. Une décision historique d’un tribunal américain, statuant en août 2018 que l’herbicide de Monsanto ‘Roundup’ était à l’origine du cancer d’un homme, a conduit à l’ouverture de milliers d’actions en justice supplémentaires contre l’entreprise.

Plus d’un millier de travailleurs et travailleuses de Bayer ont tenu une manifestation contre les pertes d’emploi le 30 novembre à l’usine biotechnologique de l’entreprise à Wuppertal, en Allemagne de l’ouest, où 350 des 12.000 emplois concernés devraient être supprimés.

“C’est une décision très radicale de la part de Bayer que de supprimer un emploi sur dix sur l’ensemble de ses sites. Il n’est pas juste de demander aux travailleurs et travailleuses de payer le prix d’un changement sur lequel ils et elles n’ont aucune prise,” a déclaré Kemal Özkan, Secrétaire général adjoint d’IndustriALL. “IG BCE a, c’est important, obtenu une garantie pour ses membres par le biais d’une déclaration commune, qui protège les droits et le niveau de vie des travailleurs et travailleuses affectés ainsi que de leurs familles.”

Bayer, entreprise originaire d’Allemagne, a acquis Monsanto en juin 2018 pour 63 milliards de dollars, créant ainsi la plus grande entreprise de semences et de pesticides du monde. Bayer a l’intention de se concentrer sur les produits pharmaceutiques, les produits de santé en vente libre et les sciences agronomiques.