• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
IndustriALL a participé à une manifestation en soutien aux syndicats sud-coréens (mars 2016)

IndustriALL a participé à une manifestation en soutien aux syndicats sud-coréens (mars 2016)

Une manifestation en soutien aux syndicats sud-coréens (mars 2016)

Une manifestation en soutien aux syndicats sud-coréens (mars 2016)

Les syndicats en Corée du Sud manifestent leur opposition aux réformes proposées au code du travail qui faciliteront le renvoi des syndicats.  Photo: IndustriALL/Jun Michael Park (janvier 2016)

Les syndicats en Corée du Sud manifestent leur opposition aux réformes proposées au code du travail qui faciliteront le renvoi des syndicats. Photo: IndustriALL/Jun Michael Park (janvier 2016)

IndustriALL a participé à une manifestation en soutien aux syndicats sud-coréens (mars 2016) Une manifestation en soutien aux syndicats sud-coréens (mars 2016) Les syndicats en Corée du Sud manifestent leur opposition aux réformes proposées au code du travail qui faciliteront le renvoi des syndicats.  Photo: IndustriALL/Jun Michael Park (janvier 2016)

Les affiliés d’IndustriALL apportent leur soutien au leader syndical coréen

30.06.2016

Quelque 64 affiliés d’IndustriALL Global Union de toutes les régions du monde ont envoyé des lettres de protestation au Président de la Corée du Sud condamnant les chefs d’accusation portés contre le dirigeant de la Confédération coréenne des syndicats (KCTU pour Korean Confederation of Trade Unions) Han Sang-gyun.

Sang-gyun, qui doit être jugé le 4 juillet, encourt une peine de huit ans de prison à requête du procureur. Sang-gyun a été mis en examen pour des chefs d’inculpation liés à sa participation dans plusieurs rassemblements contre les réformes antitravailleurs du droit du travail. Celles-ci comprennent l’obstruction au devoir public, la destruction des biens publics, les entraves à la circulation et à l’accueil d’un rassemblement dans un lieu défendu.
 
Le Secrétaire général d’IndustriALL, Jyrki Raina, a déclaré : « Nous déplorons que tous les faits retenus contre Han soient relatifs aux activités syndicales légitimes et pacifiques qu’il a menées en sa qualité de dirigeant syndical. Malheureusement, Han n’est pas le seul syndicaliste faisant l’objet de poursuites pénales pour ses activités syndicales. Nous savons que près de 600 dirigeants et membres syndicaux ont été arrêtés pour leur participation dans de récentes manifestations, parmi lesquels 20 ont été placés en détention, sept sont toujours emprisonnés, alors que 13 autres ont été reconnus coupables et condamnés à une sentence de huit mois à un an et demi de prison ».
 
En décembre 2015, le Comité exécutif d’IndustriALL, réuni à Phnom Penh, a adopté une résolution appelant à soutenir les syndicats en Corée du Sud qui luttent contre les mesures de répression gouvernementales. Des affiliés d’IndustriALL ont également essayé d’obtenir des entretiens à l’ambassade de Corée du Sud dans leur pays, tandis que d’autres ont cherché à entrer en contact avec l’ambassade de leur pays d’origine en Corée du Sud. IndustriALL et d’autres Fédérations syndicales internationales agissent de concert pour protester contre la peine requise à l’encontre de Sang-gyun.
 
Au mois de mars de cette année, IndustriALL a pris la tête d’une délégation syndicale internationale en Corée du Sud par solidarité avec les syndicats sud-coréens dont les dirigeants ont été emprisonnés, les bureaux envahis et les droits à la libre réunion, à la libre association et à la libre expression réprimés.
 
Dans sa lettre au Président Park de Corée, Raina a ajouté : « Nous enjoignons votre gouvernement d’abandonner toutes les faits retenus contre Han Sang-gyun et d’autres syndicalistes pour les actions qu’ils ont menées dans le cadre de leurs activités syndicales pacifiques et légitimes. En outre, nous vous exhortons de réviser le cadre juridique national en consultation avec les syndicats et les organisations de la société civile afin d’empêcher que de telles violations des droits ne se reproduisent à l’avenir ».