Jump to main content
IndustriALL logotype

Les syndicats kazakhs et ukrainiens dans le comité d'entreprise européen d'ArcelorMittal

7 October, 2015Les 1 et 2 octobre s'est tenue à Temirtau, au Kazakhstan, une réunion des syndicats kazakhs et ukrainiens d'ArcelorMittal en présence Jean-Luc Ruffin, le Secrétaire du comité d'entreprise européen d'ArcelorMittal. Les syndicats ont notamment discuté de leur intention de siéger au comité d'entreprise européen de l'entreprise.

Les représentants du Syndicat de l'industrie minière et métallurgique Kazprofmetall et du Syndicat des travailleurs de l'industrie minière et métallurgique d'Ukraine, tous deux affiliés à IndustriALL, ont discuté de la structure et des activités des syndicats dans les entreprises d'ArcelorMittal au Kazakhstan et en Ukraine et de l'évolution du dialogue social entre les salariés et l'employeur.

Nataliya Marinyuk, la première Vice-présidente du syndicat local de l'entreprise ukrainienne Kryvyi Rih, a indiqué qu'après son rachat par ArcelorMittal, l'effectif est passé de 54.100 salariés en 2006 à 27.900 en 2015.

En juillet, la direction d'ArcelorMittal Temirtau, première compagnie minière et la métallurgie du Kazakhstan, qui emploie près de 40.000 personnes, a annoncé un plan prévoyant une réduction de 25 pour cent du salaire de tous les salariés, prétextant des difficultés financières résultant d'une baisse de la demande de ses produits. Le Président de Kazprofmetall, Asylber Nuralin, et Jean-Luc Ruffin réclament de l'entreprise qu'elle maintienne le pouvoir d'achat de ses salariés.

Les syndicats d'ArcelorMittal du Kazakhstan et d'Ukraine ont décidé d'adresser à M. Lakshmi Mittal, le P-DG d'ArcelorMittal, un message lui demandant d'autoriser leurs représentants à siéger au comité d'entreprise européen d'ArcelorMittal, au moins en tant qu'observateurs. Jean-Luc Ruffin a promis de communiquer aux syndicats la Charte et les autres documents statutaires se rapportant à l'activité du CEE d'ArcelorMittal. Les affiliés d'IndustriALL ont aussi proposé de conclure un accord-cadre régional entre les syndicats du Kazakhstan et d'Ukraine concernés et la direction d'ArcelorMittal.