• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Le réseau syndical de Saint-Gobain s’est réuni à Paris (France), les 30 et 31 octobre 2018

Les syndicats se penchent sur Industrie 4.0 et l’avenir du dialogue social à Saint-Gobain

06.11.2018

Le réseau syndical IndustriALL Global Union de Saint-Gobain s’est réuni à Paris (France), les 30 et 31 octobre 2018, où il a promu le dialogue social dans le groupe.

25 délégués et observateurs de 10 pays se sont réunis à Paris pour débattre sur l’avenir de leur compagnie et de leurs emplois face au projet de Saint-Gobain de modifier très prochainement sa structure pour mieux s’adapter à la numérisation en cours dans les industries des matériaux. Les changements affecteront les conditions de travail et les relations du travail dans un avenir proche. Les délégués ont échangé sur les différentes expériences dans le processus de numérisation déjà en cours au sein de Saint-Gobain, un acteur très innovant dans le secteur. L’expérience des travailleurs varie d’un pays à l’autre mais il apparaît clairement que la compagnie va radicalement changer et que certains changements structurels surviendront très bientôt.

Le deuxième jour de la réunion, les délégués ont eu un échange franc avec M. Régis Blugeon, Directeur des affaires sociales du groupe Saint-Gobain. M. Blugeon a souligné que le groupe avait dû adapter sa structure à la nouvelle situation des marchés et devait devenir plus léger, plus flexible et plus rapide.

M. Blugeon a également fait un exposé sur les principales valeurs et stratégies du groupe. Les différents délégués syndicaux ont profité de l’occasion pour demander que les employés et leurs syndicats participent au processus de transformation. Ils ont demandé explicitement à être informés et consultés au cours du processus et au-delà. Ils ont également soulevé plusieurs questions en suspens et abordé les questions de dialogue social. M. Blugeon a promis d’examiner les affaires en cours et de revenir avec des réponses, des propositions et des solutions. Ce faisant, il a reconnu que le dialogue social sera pris au sérieux à tous les niveaux du groupe et que certaines questions exigent également un dialogue social au niveau mondial.

Matthias Hartwich, Directeur d’IndustriaLL pour l’ingénierie mécanique et les industries des matériaux, a déclaré:

« IndustriALL croit au dialogue social. Et nous savons par expérience que certains problèmes ne peuvent pas être résolus aux seuls niveaux local ou national; à un certain moment, les solutions peuvent seulement être trouvées au niveau mondial. Nous sommes disposés à collaborer avec la direction pour trouver les moyens pour ce genre de solutions des problèmes ».

Sur la base de la discussion sur le dialogue social, les participants ont demandé à la direction de Saint-Gobain d’assumer sa responsabilité et de maintenir le dialogue social avec les syndicats brésiliens. A la fin de la réunion, les participants ont également décidé d’adopter une déclaration spéciale par solidarité avec les travailleurs brésiliens et leurs syndicats.

Saint-Gobain est une multinationale française qui emploie environ 180 000 personnes dans 67 pays dans le monde. En 2017, le Groupe a généré 41 milliards d’euros de chiffres d’affaires. Le Groupe propose des solutions pour le secteur de la construction et fournit des matériaux aux marchés industriels et de consommation, notamment les secteurs automobile, aéronautique, de la santé et de l’énergie.