Jump to main content
IndustriALL logotype

Les travailleurs coréens réalisent une percée avec la signature d’un accord chez Hyundai

Read this article in:

5 September, 2012Les membres du syndicat coréen des métallurgistes ont voté en faveur d’un nouvel accord chez Hyundai Motors qui assure une hausse de 5,4 pour cent du salaire de base et met fin au travail posté de nuit, dès l’année prochaine à partir de mars.

Les 44.000 membres du syndicat chez Hyundai ont voté à 53 pour cent en faveur de l'accord après des mois de lutte du syndicat, et notamment des grèves partielles depuis juillet.

L’accord constitue une victoire importante pour les travailleurs et travailleuses. Il a également permis de mettre fin au travail posté de nuit, dès l’année prochaine à partir de mars. Selon l’accord nouvellement conclu, les équipes postées de nuit qui commencent à 21 heures et terminent à 8 heures seront remplacées par deux équipes postées de jour, la dernière finissant à 1 heure 10.

Le travail de nuit qui s’accompagnait d’une durée excessive du travail – la plus longue de tous les pays de l’OCDE, a provoqué chez beaucoup de travailleurs des troubles musculo-squelettiques, une fatigue chronique, des troubles du sommeil et une médiocre vie familiale.

On estime à un million le nombre de travailleurs et travailleuses travaillant de nuit en Corée, et Hyundai est le premier constructeur coréen de voitures à abolir le travail de nuit. On estime que cette décision exercera une influence sur la situation dans toute l’industrie, notamment chez Kia Motors où une grève a été déclenchée par le KMWU pour soutenir la signature d’un accord identique.

Après avoir conclu cet accord salarial, le KMWU va maintenant continuer à se battre pour que l’entreprise accorde des emplois permanents aux 13.000 contractuels.