• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Des affiliés d’IndustriALL constituaient le panel d’experts pour le Groupe des Travailleurs à la réunion de l’OIT destinée à formuler un nouveau recueil de directives sur la sécurité dans les mines à ciel ouvert. Cliché pris à l’OIT, à Genève, en Suisse.

Le Secrétaire général adjoint d’IndustriALL, Kemal Özkan (à droite) s’exprimant à la réunion d’experts à l’OIT, à Genève.

Groupe des Travailleurs à la réunion de l’OIT des experts sur les mines à ciel ouvert.

L’OIT va adopter un nouveau recueil de directives sur la sécurité dans les mines à ciel ouvert

30.10.2017

IndustriALL Global Union se réjouit du coup de pouce significatif donné à la sécurité des mineurs dès lors que l’Organisation internationale du Travail (OIT) s’apprête à adopter un nouveau recueil de directives pratiques sur la santé et la sécurité professionnelles dans les mines à ciel ouvert.

Lors d’une réunion à Genève, en Suisse, tenue du 16 au 20 octobre, des experts des mines à ciel ouvert des groupes des travailleurs, des gouvernements et des employeurs auprès de l’OIT sont parvenus à trouver un consensus sur un nouveau recueil de directives pratiques qui sera présenté pour adoption par le Conseil d’Administration en mars 2018.

IndustriALL, sous les auspices de la Confédération syndicale internationale, a coordonné l’apport des experts syndicaux sélectionnés au sein des six pays suivants :Canada, Colombie, Inde, Indonésie, Afrique du Sud et Zambie.

L’approche adoptée par le groupe des travailleurs reposait sur le principe fondamental que le recueil de directives devrait relever le seuil minimum en termes de santé et sécurité professionnelles pour tous les mineurs des sites à ciel ouvert, même au sein de juridictions minières ou pays disposant de médiocres législations en matière de santé et sécurité ou dans des pays qui n’ont pas ratifié la Convention 176 de l’OIT.

Selon le Directeur du 3e District de notre affilié canadien, les Métallos USW, “ces directives à ratifier, qui fournissent des principes généraux et des lignes directrices spécifiques pour prévenir les accidents et protéger les mineurs en matière de santé et sécurité dans les mines à ciel ouvert, vont relever ce seuil minimum dès lors qu’elles permettront de renforcer les droits et responsabilités fondamentaux des travailleurs et travailleuses.”

Ces principaux droits des travailleurs comprennent : (1) le droit de CONNAITRE les dangers inhérents à leurs tâches, pleinement et totalement, et de recevoir la formation et l’enseignement nécessaires pour effectuer ces tâches en sécurité ; (2) le droit de REFUSER OU DE FAIRE CESSER des tâches dangereuses sans craindre de répercussions ; (3) le droit de PARTICIPER pleinement à la mise en place et à l’application des politiques, programmes et procédures de santé et sécurité, y compris aux analyses de risque.

La tâche consistant à réviser le recueil de directives pratiques sur la sécurité et la santé dans les mines à ciel ouvert adopté en 1991 était ardue, sachant les intérêts opposés des parties, obligées à se retrouver autour d’un consensus. Aucun des groupes n’était certain du soutien de l’un ou l’autre de ses deux homologues et un accord a souvent été difficile à atteindre sur des questions importantes pour les parties. Le principe fondamental de ces négociations a été que le texte ou les clauses à proposer ou à convenir ne pouvaient pas affaiblir la Convention 176 de l’OIT et ses recommandations.

Le groupe des travailleurs est redevable du formidable leadership de son porte-parole désigné,  Steve Hunt, Directeur de 3e District de l’USW, pour son inestimable apport et expertise ainsi que sa passion pour la cause des mineurs.

Cette réunion d’experts s’est tenue à la suite d’une décision du Conseil d’Administration de l’OIT, lors de sa 329e Session en mars 2017, visant à passer en revue et adopter un recueil de directives pratiques sur la sécurité et la santé dans les mines à ciel ouvert. C’est le Département des politiques sectorielles de l’OIT qui a préparé le projet de recueil à examiner et adopter.