• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Plus de 50 mineurs ukrainiens en grève de la faim

09.11.2016

Des salariés de la mine № 10 Novovolynska en Ukraine sont en grève de la faim depuis ce 7 novembre. Les mineurs exigent le paiement des trois mois de salaires qui leur sont dus.

50 mineurs de la première équipe sont partis en grève de la faim pour protester contre leurs salaires impayés. Les protestataires revendiquent également que des fonds soient dégagés du budget de l’État pour terminer le site d’extraction et de pouvoir rencontrer le Ministre ukrainien des industries de l’énergie et du charbon, M. Igor Nasalyk.

Le 27 octobre, environ 300 travailleurs des mines de l’État à Novovolynsk manifestaient et bloquaient un poste frontière à Yahodyn, en Volhynie, dans le nord-ouest de l’Ukraine, avec des revendications similaires. Ces actions n’ayant pas produit d’effets, les mineurs en sont venus à des mesures plus extrêmes.

Vasily Pradid, président de la section locale du Syndicat des mineurs indépendants d’Ukraine à la mine Novovolynska, déclare :

“Nous ne demandons rien d’extraordinaire. La question des arriérés de salaire doit être résolue. Les mineurs n’ont pas été payés depuis trois mois. La dette totale est de 7 millions de Hryvnias ukrainiennes (280.000 dollars). S’ils avaient voulu, ils auraient pu trouver cet argent”.

La direction de la mine n’a jusqu’ici pas réagi à l’arrêt de travail. Des collègues ne cessent de rejoindre les mineurs en grève.

Igor Guzya, Membre du Parlement d’Ukraine, a rencontré les protestataires ce 8 novembre et annoncé que le Ministre des industries de l’énergie et du charbon se rendrait en visite à la mine en fin de semaine.

Mychailo Volynets , qui est à la tête du Syndicat indépendant des mineurs d’Ukraine dit de la situation :

“Ces mineurs étaient désespérés et ont été forcés à agir en conséquence. Les mineurs de l’est du pays, de Pavlohrad, Dobropillia et Pokrovskaya, les soutiennent dans leur détresse et leur ont envoyé des télégrammes de soutien”.