• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Tally Weijl signe l’Accord du Bangladesh à sa date anniversaire

15.05.2014

Tally Weijl, le géant suisse de l’habillement, a signé l’Accord sur les mesures de sécurité ayant trait aux incendies et aux bâtiments au Bangladesh, faisant de ce fait monter davantage la pression sur les supermarchés Migros and Coop qui doivent encore démontrer leur engagement envers la sécurité dans le secteur de la confection au Bangladesh.

L’entreprise a signé l’accord, rédigé par les Fédérations syndicales internationales basées en Suisse IndustriALL Global Union et UNI Global Union, à une date qui coïncide avec le premier anniversaire de l’Accord et a, ce faisant, rejoint 172 marques déjà engagées depuis le 15 mai de l’année dernière.

Les grandes surfaces Migros et Coop se fournissent toutes deux en textile au départ du Bangladesh mais ont refusé jusqu’ici de signer l’accord qui engage à des inspections indépendantes sur la sécurité des usines auxquelles les signataires de l’Accord ont recours. Presque la moitié des usines du Bangladesh qui travaillent pour l’exportation et plus de deux millions de travailleurs et travailleuses sont maintenant couverts par l’Accord et parmi les signataires, ont retrouve une myriade de grandes surfaces européennes parmi lesquelles Carrefour, Tesco, Lidl, Aldi et autres.

Le Secrétaire général d’IndustriALL Jyrki Raina salue l’arrivée du groupe suisse Tally Weijl au sein de l’Accord du Bangladesh.

Alors que tant d’enseignes et détaillants internationaux ont signé l’Accord, il est honteux que Migros et Coop, deux des plus importantes chaînes de grandes surfaces suisses ne fassent pas encore partie des signataires. Migros et Coop devraient suivre l’exemple de Tally Weijl et démontrer leur engagement en faveur d’une industrie de la confection sûre et durable au Bangladesh.

Le Secrétaire général d’UNI Philip Jennings ajoute : 

« Nous félicitons Tally Weijl d’avoir rejoint les 172 autres enseignes qui prouvent par là leur engagement en faveur de la sécurité des travailleurs et travailleuses du Bangladesh. Migros et Coop font fausse route s’ils pensent que se complaire dans leurs routines est suffisant pour empêcher la prochaine catastrophe façon Rana Plaza. L’Accord a été conçu en Suisse et les entreprises suisses devraient être de celles qui mènent la charge pour sauver des vies. »

Un an après les premières signatures, l’Accord du Bangladesh a avancé à pas de géant.

Le programme d’inspection des usines bat son plein. A ce stade, plus de 500 usines ont été inspectées. Chacune d’entre elles est examinée du point de vue de la stabilité structurelle et de la sûreté électrique. D’ici à octobre de cette année, l’Accord entend avoir inspecté l’ensemble des 1500 usines concernées. Il emploie une équipe de plus de 100 experts techniques et ingénieurs qui conduisent pour l’instant 45 inspections par semaine.