• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Un réseau syndical ouvre des portes à Deere

10.05.2018

Plus de 30 représentants syndicaux – composés de sections syndicales, comités d’entreprise, délégués syndicaux et dirigeants syndicaux –  représentant les travailleurs de trois continents employés dans les entreprises John Deere, se sont réunis pour discuter des défis et des pistes à suivre pour développer le réseau syndical.

Pour la première fois, le réseau syndical mondial, créé en 2012, en Suisse, est parvenu à échanger avec l’état-major de la compagnie. Les affiliés d’IndustriALL Global Union, à savoir les travailleurs unis de l’auto (UAW- United Auto Workers), ont dû déployer de nombreux efforts et avoir de nombreuses discussions pour gagner la confiance de la direction et franchir à une telle étape, montrant l’engagement ferme de la compagnie à poursuivre le dialogue avec ses employés et leurs syndicats dans le monde entier.

La réunion, organisée au siège de Deere & Company, situé à Moline, dans l’Illinois (USA), a commencé par la visite d’une ferme, où les travailleurs de Deere ont pu voir leurs matériels en service et la manière dont leur travail facilite celui du client final, l’agriculteur.

La compagnie a fait une visite guidée de son installation à Davenport, dans l’Iowa, où la plupart des machines de construction et sylvicoles sont assemblées. Une session conjointe avec les cadres supérieurs et les syndicats a suivi. Au cours de cette session, Max A. Guinn, président du secteur construction et foresterie au niveau mondial de John Deere, a fait un exposé et répondu aux questions des syndicats.

Samuel R. Allen, président et PDG de la compagnie, a rejoint les délégués au dîner organisé avec la direction et s’est exprimé au sujet du long processus de création du respect et de la confiance mutuels entre la direction de la compagnie et la direction du syndicat. Allen a également évoqué les bonnes relations de travail de longue durée avec le président de l’UAW, Dennis Williams, sur le point de partir à la retraite, présent à l’événement.

Dennis Williams a indiqué:

« Je me réjouis de voir le succès auquel est parvenu ce réseau aujourd’hui et à quel point il s’est développé. Tout le monde est ici; mes collègues brésiliens et d’autres collègues venus du monde entier. John Deere accueille cette réunion qui sera, j’en suis sûre, une réussite ».

Matthias Hartwich, directeur d’IndustriALL pour le génie mécanique, a déclaré:

« Pour certaines compagnies, comprimer le personnel est la façon la plus facile de générer des profits. Ces entreprises pensent que les revenus des travailleurs sont toujours trop élevés et doivent être diminués, c’est pourquoi ils tentent de tenir à l’écart les syndicats. Ce n’est pas le cas à Deere.

J’espère que nous pourrons poursuivre le processus lancé cette année. Instaurer la confiance entre les syndicats et le patronat prend toujours beaucoup de temps, mais je pense que nous avons fait un énorme pas en avant cette année ».  

Les participants ont unanimement demandé que le réseau continue de tenir ses réunions régulières annuelles, et ont également exprimé leur engagement syndical.

Deere and Company est une des multinationales leaders dans le secteur. La compagnie fabrique des équipements agricoles et sylvicoles ainsi que du matériel de construction sous la principale marque John Deere.