Jump to main content
IndustriALL logotype

Recherche

Showing 1-10 sur 406 results

Mettre fin aux pratiques antisyndicales en Biélorussie

1 décembre, 2021Les syndicats indépendants en Biélorussie sont menacés, car les employeurs et les autorités de l’État profitent de la moindre occasion pour intimider et licencier les membres des syndicats indépendants, ce qui fait baisser leur nombre d’adhérents.

Un syndicat intensifie ses appels à un dialogue urgent sur la démocratie multipartite en Eswatini

18 novembre, 2021L'Amalgamated Trade Union of Swaziland (ATUSWA), affilié à IndustriALL Global Union, a réitéré ses appels pour une démocratie multipartite en Eswatini pendant son 2ème congrès, le 13 novembre à Sidvokodvo.

Confronter le capital mondial dans l’industrie de la confection

27 octobre, 2021140 syndicalistes se sont réunis en ligne ces 20 et 21 octobre pour débattre de la mise en œuvre d’une stratégie par rapport aux chaînes d’approvisionnement mondiales et de l’augmentation et du renforcement des effectifs syndicaux dans un secteur de la confection où les travailleurs et travailleuses se retrouvent souvent au plus bas de la chaîne de valeur.

Les syndicats craignent des pertes d’emplois en cas de retrait de l’éligibilité à l’AGOA pour l’Éthiopie

20 octobre, 2021Les syndicats éthiopiens craignent que des millions d’emplois ne soient perdus si les États-Unis retirent au pays son accès aux dispositions de l’AGOA (African Growth and Opportunity Act, en français : Loi sur le développement et les opportunités africaines) qui donne accès en franchise de droits, entre autres, aux produits textiles, au prêt-à-porter, aux chaussures et au cuir du pays.

Condamnation des menaces après le scrutin à l’usine General Motors de Silao

13 octobre, 2021Le vote en faveur de la suppression de la convention collective contrôlée par le syndicat Miguel Trujillo López, affilié à la Confédération des travailleurs mexicains (CTM), favorable aux entreprises, a donné lieu à des menaces et au harcèlement des travailleurs et travailleuses qui soutiennent le nouveau syndicat indépendant.

Les syndicats indiens s’unissent contre les politiques anti-ouvrières du gouvernement

28 septembre, 2021Le 7 octobre, Journée mondiale pour le travail décent, les syndicats indiens prennent des mesures contre les projets du gouvernement visant à privatiser des actifs et des secteurs clés, car ce qu’il est convenu d’appeler le “National Monetisation Pipeline” pourrait violer les droits de l’homme et des travailleurs et ne pas être source d’emplois décents.

Le 3e Congrès d’IndustriALL élit une nouvelle direction qui aura pour tâche de surmonter les défis

16 septembre, 2021Initialement prévu au Cap, en Afrique du Sud, la pandémie de Covid-19 a fait que le 3e Congrès d’IndustriALL s’est transformé en un événement virtuel depuis un studio de télévision à Genève. Les 14 et 15 septembre, plus de 3.000 délégués et observateurs de plus de 100 pays ont discuté et débattu, élu une nouvelle direction et adopté un plan d’action ambitieux pour les quatre prochaines années.

Un syndicat adopte une stratégie de campagne pour le travail décent pour recruter les petits mineurs artisanaux au Ghana

16 septembre, 2021Le Syndicat des mineurs du Ghana (GMWU), affilié à IndustriALL Global Union, explique qu'une de ses stratégies pour organiser le secteur de l'extraction minière artisanale et à petite échelle (EMAPE) consiste en une démarche visant à formaliser et promouvoir un agenda pour le travail décent dans ce secteur.

Maintenant, un syndicat indépendant pour les travailleurs de l'usine General Motors de Silao

2 septembre, 2021Des travailleurs de l'usine General Motors de Silao, au Mexique, ont constitué un nouveau syndicat, SINTTIA, le Syndicat national des travailleurs de l'automobile. Il va s'efforcer de représenter les travailleurs de GM et de négocier une nouvelle convention collective.

Victoire historique à l’usine General Motors de Silao

23 août, 2021Ces 17 et 18 août, les travailleurs et travailleuses de l’usine General Motors (GM) de Silao, au Mexique, ont voté contre la convention collective actuelle, qui est depuis 2008 sous le contrôle de Tereso Medina, secrétaire général du syndicat Miguel Trujillo López, affilié à la Confédération des travailleurs mexicains (CTM), favorable aux entreprises.